FR KI

AFRIQUE VOICI TON ECRITURE

HISTORIQUE

Le Mandombe fut prédit par un personnage emblématique de la libération de l’homme noir,jadis sous la colonisation. Il s’agit de Papa Kimbangu né à Nkamba en 1887 en République démocratique du Congo. En 1921 lorsque il fut arrêté par les autorités coloniales belges un endroit précis suite à son travail d’éveil de conscience et de libération, les militaires qui l’ont interpelé, découvrirent à cet endroit une planche sur laquelle il y avait deux symboles (Présentation). On lui posa la question de savoir la signification de ces éléments, il répondit : « Dans les années à venir mes enfants (adeptes) feront des merveilles avec ces deux symboles. »


kimbangu

Cinquante 57 ans plus tard, soit en 1978, Papa Kimbangu est devenu lui-même nous révélé ce qu’il nous avait promis à travers ces deux symboles et auprès de son élu, le feu Wabeladio Payi, inventeur inspiré de l’écriture Mandombe qui nous a quitté le 04 avril 2013. Paix à son âme ! Tout a commencé dans la nuit du 13 au 14 mars 1978 quand Wabeladio était âgé de 21 ans et au cour de laquelle une voix lui dira en songe exactement ceci : « Wabeladio, Wabeladio ! Vas prier et te purifier dans la source sacrée à Nkamba car je vais te confier une mission pour l’homme noir ». Soudain, il se réveilla. Cet appel s’est répété deux fois de suite. Donc au total, trois fois dans la même nuit. Ayant médité son rêve, il a fini par comprendre que c’était un appel de Nkamba et qu’il fallait y répondre positivement. A cet effet, il résolut de se rendre à Nkamba.


wabeladio

A l’issue de cet appel et bien d’autres visions, l’inventeur inspiré, Wabeladio découvrit, après huit mois de méditation et prières, deux éléments qui ont la forme de chiffres 5 et 2. En observant la partie non enduite du mur de briques de sa chambre, il se rendit compte que les maçons en agençant les briques pour ériger le mur, combinent sans s’en rendre compte les formes de chiffres 5 et 2.


chiffres

La nuit d’après, il vit en songe Papa Kimbangu qui lui présenta un document blanc dont les lettres étaient dorées et brillaient. Il put lire : « Brevet d’activités matérielles ». Kimbangu lui dira : « Vous avez vu les chiffres des activités matérielles. C’est avec ces deux chiffres que vous réaliserez tout ce dont vous aurez besoin pour votre bien-être matériel ». A partir de là, ayant extrait ces deux chiffres du mur de briques, l’inventeur inspirée commença à rechercher à résoudre l’énigme que cachaient les deux chiffres. Donc ces deux éléments furent le point de départ de ses recherches. En observant minutieusement ces éléments, il y dégagea leurs différentes caractéristiques. Puis mit en place des étapes du raisonnement. De ce fait, suivant les principes de miroir et d’optique, les positions et les angles de temps, il en ressorti les consonnes auxquelles il y attacha des voyelles et à partir desquelles il a pu émettre des  phonèmes, éléments sonores du langage parlé. En conclusion, du Mandombe qui est un principe, Wabeladio Payi en a inventé l’écriture Mandombe puis l’art Mandombe et la science Mandombe. L’art et la science qui résultent du Mandombe trouvent ses implications dans plusieurs domaines scientifiques, à savoir, les arts plastiques, l’architecture, la géométrie, la linguistique, la mécanique, les statistiques, les mathématiques, l’électronique, etc. Principe : Lien hypertexte vers l’ouvrage intitulé « Le principe à l’origine de l’écriture Mandombe et ses implications »


mandombeKimbangu